La Blogueuse le retour ?

3,2,1 Pâtissez !

Ah non pardon, rien à voir.

Curieuse, j’ai relu mes derniers articles sur le blog (qui datent, pour le plus récent de Janvier 2021… Hmm… On dirait que j’ai disparu de la circulation un moment…) et j’ai été hyper étonnée car j’avais l’impression d’écrire des trucs vachement plus nuls que ça ahah

Depuis quelques semaines j’ai le clavier qui me titille.

Si vous me suivez (encore) sur Instragram, vous avez peut être suivi mon coming out sur la communication animale. Sinon, vous aurez peut être la chance (que dis-je le privilège !) de lire le futur article que j’écrirais à ce sujet (si j’arrive à me motiver, d’où ma petite blague sur le privilège).

Si vous ne me suivez pas sur Instagram, dans les grandes lignes Hermès va bien !

Nouvelle vie pour le petit Cheval Joli

En Septembre 2021, Hermès est retourné vivre chez ma mère à 30 min de route de chez moi (parce que j’étais dans le raide tous les mois et que payer une pension où il y avait des petits trucs qui ne me plaisaient pas trop ça ne me convenait plus, bien que ce soit une très bonne pension !).

Pour palier aux nouvelles dépenses liées au trajet, j’ai instauré une nouvelle routine de visites.

J’y vais le mercredi soir (ça coupe la semaine), le vendredi, samedi et dimanche.

Plus récemment, j’ai adapté ma routine pour ne pas succomber à la flemme en instaurant des habitudes de séances. Le mercredi : travail monté, sinon on ne progressera jamais là dessus. Le vendredi c’est free, au feeling. Le samedi, grande balade pour profiter du massif où il n’y a pas la chasse. Dimanche : travail à pied ou autre truc à pied ou soins (genre le parage).

Toutes ces petites habitudes me permettent de franchement bien avancer dans mes objectifs avec Hermès tout en profitant vraiment de mes visites.

Quand Hermès était proche de chez moi, j’y allais tous les jours et parfois je restais 10 min et je repartais…. Je perdais un peu le goût de nos moments ensemble, ce qui est dommage de mon point de vue.

Revenir à des visites moins régulières m’a permis de vraiment renouer avec Hermès, car je profite vraiment à fond quand j’y suis.

Hermès très appliqué, capturé par Marion

Autre nouveauté, le groupe.

Pour Hermès ça a changé beaucoup de choses. Avant il était au pré avec 2 hongres et les individus pouvaient changer d’une saison à l’autre.

Bien qu’il ait créé un certain lien avec eux, je vois carrément la différence depuis qu’il est avec les Daltons (les chevaux de ma mère, de toutes les tailles, d’où ce petit nom héhé). 

Il fait partie intégrante du groupe, quand j’arrive au pré, il ne me saute plus dans les bras pour que je m’occupe de lui. Bien que cela fasse plaisir à mon égo d’humaine, avoir un cheval qui vous attend chaque jour, ça n’a rien de positif pour lui.

De plus, le groupe mixte ça change tout ! Les interactions avec les nanas ne sont pas les mêmes qu’avec les mecs. Hermès est tombé amoureux de Téquilla, qui le chasse, mais reste néanmoins toujours collée à ses bask’.

Seul petit bémol, Hermès fait de l’anxiété de séparation quand cette dernière quitte le pré, mais bon c’est le jeu ma pauvre Lucette.

Point positif numéro 1000 (sur l’échelle de Richter), les pâtures sont tournantes, on a de l’herbe et une grande variété de végétaux et s’il n’y a plus rien à brouter, foin à volonté ! 

Ce qui m’a permis l’hiver dernier de ne pas complémenter Hermès en aliment jackpot.

Je le complémente continuellement (soit uniquement lors de mes visites) en CMV (toujours l’Oligovit) et je suis très contente de cette organisation, car c’est efficace et vu mon emploi du temps, une cure de temps en temps ne serait pas suffisante du tout au vu des besoins d’Hermès.

J’espère ne pas avoir à le couvrir cet hiver, ce serait son premier hiver sans bouffe en plus et sans couverture, on croise les doigts !

Pour ce qui est de ses pieds, j’ai merdé grave niveau entretien cet été et il a BEAUCOUP changé niveau morpho en quelques mois ce qui a franchement bouleversé l’équilibre physiologique des ses sabots (surtout les antérieurs qui ont morflé comme d’hab). Ne pouvant parer que rarement sur Juin/Juillet/Août pour cause de vacances, beaucoup de taf à la maison (on a acheté une maison en Janvier) et de la corne dur comme de l’adamentium, s’ajoute à ça une pousse de corne digne d’un complément alimentaire miracle… Bah il a les pieds tous nazes maintenant (enfin j’exagère, ça va beaucoup mieux car j’ai repris des soins intensifs depuis septembre).

Bref, gros loupé de ma part, mais bon, c’est la vie.

Niveau Morpho justement, en 3 mois, j’ai eu un cheval tout claquette qui s’est transformé en cheval musclé alors que j’ai rien fait du tout (si si je te jure).

Cheval content dans le groupe, bonne diversité de végétaux, CMV, pré en dénivelé et le tour est joué ! 

Bon et le fait qu’il ait pris 5 ans cette année doit aussi pas mal aider ahah

Je n’ai pas fait grand chose depuis un an niveau boulot, je me balade beaucoup moins qu’avant son déménagement, d’où ma petite routine de séance pour essayer de re-dynamiser tout ça.

Nouvelle vie pour l’humaine aussi

En Août 2021, j’ai pété les plombs avec Instaponey et depuis que j’ai ralentis, ça va beaucoup mieux. On a de nouveau une bonne progression avec Hermès, je me fous royalement du regard des autres quand je poste un truc et le fait d’être chez ma mère et non plus en pension me permet de faire ce que j’ai envie comme j’ai envie (et ça c’est cadeau).

Comme je le disais plus haut, nous avons acheté une maison avec mon conjoint ce qui a amené un truc énorme dans notre vie, énergivore et chronophage.

J’ai eu beaucoup de déconvenues au boulot, 2022 a été une année très dure psychologiquement pour moi. J’ai chopé Covidou en février, avec des symptômes vraiment hard qui m’ont profondément affectée (notamment la perte totale du goût et de l’odorat pendant plus d’un mois, j’ai pas cherché loin, j’ai arrêté de me nourrir, problème résolu…. Hmmm heureusement que j’ai un mec génial qui m’a forcée à manger ouais). Suite à ça, vu qu’au boulot c’était tendu, j’ai commencé gentiment un petit burn out, vite pris en charge par mon doc et les autres managers de ma boîte (ouf, merci les filles) et j’ai pu changer d’atelier (double ouf, le changement a été immédiat dans mon petit cerveau tout fatigué).

J’ai enfin pu respirer, accepter mon nouveau lieu de vie et trouver un bon équilibre.

Je peux de nouveau passer un peu sur Instragram et envisager d’écrire sur mon blog.

J’ai très envie de reprendre les podcasts, notamment pour créer du contenu qui débunk certains sujets très présents dans le monde du cheval, avec un article écrit à chaque fois, pour que tout le monde puisse y avoir accès.

Pour le blog, je pense à créer une catégorie « L’Humaine », voir à créer une page rien que pour ça (un peu comme mon compte @_lafilledesbois sur Insta). J’ai besoin de partager d’avantage de moi même que juste ce qu’il se passe avec mon Groffu (nouveau surnom pour celles et ceux qui ne suivent pas insta).

Ce qui est certain c’est que les prochains articles sur le blog seront d’un genre nouveau, je laisse tout ce qui est là depuis longtemps mais je changerai peut être de style d’écriture, de contenu. 

Parce que je suis un être changeant et qu’un blog peut suivre le mouv’ autant en profiter et s’il y a toujours du monde pour lire, alors c’est tant mieux ! 

Voilà, petit article update sur notre vie trépidante (avouez, ça vous avait manqué hein ?).

2 commentaires

  1. Ouiii ça m’avait grave manqué, trop contente que tu reviennes sur le blog ❤
    J'ai arrêté Instagram et je suis ravie de pouvoir continuer à suivre vos aventures quand même ! Hâte de tous ces formats qui arrivent, et très bonne idée cette catégorie "L'humaine" 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s