#1 – Challenge Equifeel partage – Février

Qu’est ce le challenge Equifeel partage ?

Equifeel partage est une association qui organise depuis quelques années des challenges d’Equifeel en ligne. Pour y participer et être évalué(e) par des juges en Equifeel, il suffit d’être adhérent de l’association (6€ par an, c’est cadeau!).

De Février à Juin, des exercices d’Equifeel sont partagés sur leur page Facebook et les participants ont du 1er au dernier jour du mois pour s’entraîner et poster leur vidéo.

Il y a plusieurs catégories, à pieds et monté, ce qui permet à chacun d’avoir un exercice adapté à son niveau et à ses objectifs.

C’est aussi l’occasion d’avoir un regard extérieur ainsi que des conseils pour progresser dans cette discipline. Je trouve que pour les personnes qui hésitent à se lancer dans la compétition, c’est rassurant et c’est une excellente transition.

Challenge 2020

C’est la deuxième année que je participe au challenge, mais l’année dernière je n’ai fait que le premier exercice à savoir « Le Licol », que nous avions validé en 20pts avec le petit gars. J’ai rapidement abandonné par manque de temps et Hermès n’avait que 2 ans, cela faisait seulement 4 mois que je l’avais et il ne savait pas faire grand-chose (pour ne pas dire « rien »), en gros bébé qu’il était. À ce moment là, je me re-mettais gentiment « dans le monde du cheval » et j’étais très rouillée en ce qui concerne le travail à pieds. De plus, je travaillais de manière plus classique (sans nourriture, ni cible) et ce que nous faisions n’intéressait pas vraiment Hermès (pas du tout même ahah).

Cela a été l’occasion pour moi de commencer à me remettre en question, car je voyais que niveau motivation, c’était pas trop ça pour lui.

Cette année plus déterminée que jamais au vu des gros progrès qu’Hermès a fait depuis l’année dernière et notamment depuis Août, je me suis dit « aller c’est parti, tu participes à tous les exo cette année, tu peux le faire ! ».

Le 1er Février est sorti le tout premier exercice : Le Slalom.

Le principe est assez simple et je me dit qu’en travaillant correctement, nous pourrions même nous passer de cible (sachant que je bosse en liberté). En plus de réussir le slalom, je souhaitais qu’Hermès conserve aussi une attitude calme et décontractée, hors de question d’avoir un petit gars tout pincé pendant une séance (c’est mon cheval de bataille la décontraction ahah).

Source – Equifeel partage

1ère séance, 03 Février

Hermès était assez vif, alors j’ai commencé par travailler sur de la décontraction, de l’immobilité, le retour au calme, respect à la friandise. Ce sont des choses que je n’hésite pas à travailler régulièrement, car elles sont primordiales pour moi. Quand il a été plus dispo, je l’ai d’abord fait marcher en suivant la cible au milieu du dispositif (j’avais installé l’intégralité du matériel). L’une des premières difficultés pour nous a été de lui faire comprendre qu’il ne devait pas toucher aux plots.

Il est habitué à ce qu’ils soient utilisés en tant que cible et même si je ne donne pas mon code, il se donne à cœur joie de toucher les cônes avec son nez (évidemment, dans le challenge, il est interdit de toucher/renverser le matériel). Cela a créé quelques petites confusions pour lui lors de la séance, j’ai ignoré chaque comportement dirigé vers un plot ou un cône pour qu’il comprenne que ce n’était pas ce que je cherchais.

Je l’ai ensuite guidé sur le slalom avec la cible est restant à proximité, puis en tenant la cible par l’extrémité afin de l’éloigner de moi. J’ai ajouté un geste (à savoir tendre mon bras vers lui + code vocal « target » qui indique qu’il doit suivre la cible) pour commencer à coder l’éloignement. Nous avons travailler quelques fois ce point, mais jamais sérieusement ou assez précisément pour commencer à coder.

Une fois qu’il a commencé assimiler, j’ai ajouter mon code « marche » dans un premier temps, ne sachant pas trop quoi lui dire d’autre.L’idée étant de me passer de cible, il fallait que j’ai un code qui ne se réfère pas uniquement à la cible et qu’il comprenne qu’il devait continuer d’avancer.

2ème Séance, 06 Février

Cette fois je n’ai installé que 4 cônes pour commencer à lui apprendre le principe du slalom, à savoir passer un coup devant, un coup derrière. J’ai utilisé la target en essayant de l’éloigner de moi au maximum. Il était particulièrement réceptif lors de cette séance, à la fois dynamique mais décontracté. Nous avons également revu de l’immobilité à distance pour rester dans l’optique d’être éloignés l’un de l’autre.

J’ai ensuite bossé sur le fait qu’il soit d’un côté des cônes et moi de l’autre, pour continuer de coder l’éloignement. En m’aidant de la ligne des plots je pense que c’était aussi plus simple pour lui car cela l’aidait à visualiser « l’espace » entre nous deux.

J’ai également commencé à augmenter la durée entre chaque récompense, sachant que pour le challenge, la nourriture n’est pas autorisée pendant l’exercice. Difficile de devoir moins récompenser, j’ai essayé que ce soit le plus progressif possible pour éviter au max la frustration.

À 2-3 reprises, il a ciblé les cônes (super bien en plus ^^), alors plutôt que de simplement ignorer (et risquer d’éteindre ce comportement que je demande régulièrement), je partais en pantherwalk, sachant qu’il adore ça.

J’ai réussi à l’avoir éloigné de moi à 2 bons mètres, alors j’ai posé la cible pour voir ce que ça donnait sans.

Il a été top ! J’ai reproduis le même principe qu’avec la cible, à savoir le faire marcher derrière la ligne de plots, en montrant mon code pour l’éloigner. Au bout de 3 fois, j’ai demandé les premières aspirations pour le rapprocher de moi. J’ai récompensé normalement pour cette partie, pour pouvoir microshaper un peu et orienter au max ses réponses (histoire de gagner du temps).

3ème Séance, 15 Février

Pas de cible, 4 plots et une boîte de départ/arrivée.

Difficile de l’éloigner, mais j’arrive quand même à le garder de l’autre côté de la ligne de plots.

C’est plus simple dans son œil gauche, mais dans tous les cas, il y a toujours un moment où il se rapproche de moi (ahah la glue).

Petit travail d’immobilité et de reculés par aspi, il commence à être vraiment bon là dessus !

J’espace les récompenses, mais donne un peu plus que d’habitude en terme de volume pour compenser. Il y a des moments où je vois qu’il aurait eu besoin que je donne plus tôt, d’autant que ce sont de nouveaux mouvements.

Je reprends la marche chacun d’un côté des cônes et commence à l’aspirer un plot sur deux, en faisant des pauses et en conservant le calme. Après une aspiration c’est très difficile de l’éloigner de nouveau. J’ai l’impression qu’il ne comprend pas bien mon code pour l’éloigner. Il est très hésitant, dans ce cas, je récompense normalement dès qu’il se déporte.

Je fais 2-3 exo qu’il connaît et apprécie pour couper un peu, pause bisou, puis je tente un slalom avec arrêt au départ. J’arrive très bien à le faire passer sur l’extérieur au premier cône, puis à l’aspiration, il me dépasse et tourne autour de moi… Euh… J’ai trop aspiré je crois. Je fais une volte et repars sur le slalom, j’arrive à ce qu’il enchaîne 2 plots – pause- puis on reprend, jusqu’au bout pour revenir directement sur le slalom.

Là, il m’enchaîne les 4 plots, sans pause, avec récompense à la fin après immobilité. Youhouuu !

Encore du mal à l’éloigner plus d’1mètre de moi, n’empêche qu’il a réussi !

J’arrête là dessus et le couvre de carottes !

4ème Séance, 18 Février

J’installe le dispositif en entier pour voir si on arrive à enchaîner l’exo en entier.

Je commence par une immobilité dans la boîte de départ et l’envoi sur le slalom, encore une fois j’ai du mal à l’éloigner de moi. J’ai installé la ligne à 2m des plots, je ne parviens pas à l’éloigner à plus d’1m50, donc il est devant les plots. Oups.

Je l’envoie derrière la ligne de plots et dès que je vois qu’il se rapproche, je l’arrête pour essayer d’enrailler le phénomène de « je me colle à toi », je préférerais qu’il fasse des pauses qui à perdre en fluidité plutôt que de l’avoir qui sort complètement du dispositif pour me faire un calîn.

Ces 2m imposés m’ont l’air aussi larges que la Manche….Je n’arrive pas à le faire passer derrière la ligne de plots alors j’essaie de peaufiner mon code pour l’éloigner en microshapant un peu.

Point positif il est très calme et décontracté.

J’essaie de donner un autre ordre vocal pour qu’il passe derrière les plots « Derrière ». Ça prend gentiment, mais ce serait plus simple avec la cible. J’aurais dû penser avant à coder « derrière » c’est plus simple finalement !

Pour les aspirations, j’aspire beaucoup trop et j’ai du mal à juste orienter les épaules comme je veux et poursuivre droit ensuite. On avance bien mais pas assez vite, la fin du mois approche… !

5ème Séance, 20 Février

J’ai pris un grand cône, posé au milieu du pré, sans cible, pour bosser le code « Derrière ».

Je commence par l’envoyer en cercle autour de moi, puis le mets dans l’axe du plot pour l’inciter à passer derrière : « butte dans le plot ». Oups.

Je pars un peu sur autre chose pour revenir dessus après, il passe derrière le plot !

Il y a du vent, il s’agace facilement, je ne suis pas assez précise dans ce que je lui demande, je commence à trouver que mes gestes se ressemblent peut être trop et qu’il doit un peu tirer à la courte paille si je ne rajoute pas d’ordre vocal.

Je le remets sur un cercle et le mets dans l’axe du plot, il rentre carrément dedans … Euh…. C’est pas ça non plus… !

La fois d’après, il s’évertue à contourner le plot pour rester du même côté que moi ahahah « Mais c’est pas possible on va jamais y arriver, y a qu’un plot pourtant x) »

Il arrive à passer derrière le plot avec le code « Marche » mais pas avec le code « Derrière », j’essaie de remplacer l’un par l’autre. Je pense en revanche qu’au niveau du geste il a compris car il suit bien le tracé que je lui indique (mais ça il connaissait déjà avec les cercles et menés en lib).

J’en profite pour peaufiner le tracé du coup, je me dis qu’il va peut être finir par avoir le déclic… Et Oui !! Ça marche, il passe derrière le plot à deux reprises.

Donc toujours pas de code vocal, mais si je le guide avec le tracé, ça fonctionne 🙂

6 ème Séance, 24 Février

J’installe le dispositif en entier dans l’espoir qu’on arrive peut être sortir l’exo complet cette fois ci.

J’arrive à peu près à l’éloigner, mais je ne suis pas à 2m de lui, en revanche après les aspi, je commence à réussir à le faire repartir ou à l’arrêter afin qu’il ne se rapproche de trop.

J’essaie d’indiquer le tracer + code vocal « Derrière » pour qu’il s’éloigne et passe derrière les plots.

Même si j’aspire peu, il vient toujours jusqu’à moi, ce qui rend la phase d’éloignement qui suit assez compliquée.

Je travaille nos départs, avec immobilité puis envoi sur le slalom, impossible de l’éloigner assez pour qu’il passe derrière le premier plot. Là où j’ai mal fait, c’est que j’ai refais 3 fois de suite le départ, j’aurais mieux fait de continuer plutôt que de rester focalisée sur un truc qui ne passe pas.

Je finis par enchaîner le slalom en entier avec récompense en fin d’exo, sans le toucher… Mais je ne suis pas à 2m…..

Alors je recommence 5 fois de suite pour essayer d’arriver à m’éloigner (dans ses deux yeux), mais rien à faire si je passe derrière la ligne à 2m, il se rapproche et sort du slalom….

7ème Séance, 26 Février

Je veux boucler l’exo sur cette séance….Je ne sais pas si j’aurais d’autre moment pour filmer avant le 29 (damned ce qu’il est court ce mois de février).

Il y a un vent de dingue, les chevaux sont un peu barges, j’installe le dispositif en entier, ils sont déjà tous dessus à galoper dans tous les sens… hmmmm Je le sens moyen.

Plus déterminée que jamais, je me lance avec le petit gars sur la boîte de départ, il a du mal à tenir l’immobilité, je démarre, il passe à l’intérieur du premier plot. Je fais une volte, reprend mon départ et retourne sur le slalom. Après la première aspi, il me dépasse et sort du dispositif. Je retourne dans la boîte de départ, chasse les autres qui viennent voir ce qu’on fait et recommence.

Hermès et moi montons en pression, j’essaie de rétablir le calme, mais les autres chevaux n’arrêtent pas de nous enquiquiner.

Objectivement, j’aurais dû arrêter là, mais…. Je voulais boucler l’exo ! Erreur !

Ça n’a été que cafouillage et montée en pression. Donc évidemment on arrivait à rien. Après une séance plutôt interminable comparée à ce qu’on fait habituellement, j’ai fini par abandonner (et il était temps car de toute façon, ça ne menait nulle part). Combo, je n’avais plus de friandise donc j’ai pris de l’aliment, ce qui a eu pour effet de pas mal le monter en pression aussi, il a fallut que je bosse pas mal sur le respect à la nourriture, donc ça n’arrangeait rien. J’ai eu beaucoup de mal à garder le calme.

Suite à cette séance et au vu du peu de temps qu’il nous restait, j’ai préféré laisser tomber pour ce mois ci et ne rien poster.

Humaine qui boude, poulain mignon 🥺🥰

Bilan du challenge du mois de Février

Avant toute chose, il faut dire (ou redire) qu’Hermès est vraiment un sacré petit cheval !

Nous n’avons quasiment rien fait depuis 2 mois, et voilà qu’il faut travailler dur pour un exercice qu’il n’a jamais fait avant : c’est pas grave, lui il est toujours partant !

Ensuite, on a vraiment beaucoup progressé ce mois ci, mine de rien voici l’ensemble des choses sur lesquelles on a travaillé :

– S’éloigner de moi/coder

– Passer derrière le cône (à continuer)/ coder (à retravailler)

– Aspiration en mouvements

– Arrêt à distance en gardant sa position

– Réussir à espacer les récompenses sans générer trop de frustration

– Se passer TOTALEMENT de cible (ça c’est pas rien!)

– Et même si c’était la séance de l’enfer, lors de la 7ème séance, pas une fois je n’ai perdu Hermès. Il est resté avec moi tout le long et n’a pas rejoins les autres ni même imiter leur comportement (de gros tarés complètement malades à cause du vent ahah).

Dans l’ensemble il a clairement été top, d’autant que quelques séances ont duré un peu plus longtemps que d’habitude (où on tourne autour d’une dizaine de minutes en gros), à savoir une vingtaine de minutes.

À mon tour… Inutile de préciser que je me suis vraiment mise la pression sur ce challenge, surtout sur les dernières séances, voyant le temps défiler et qu’il nous restait pas mal de trucs à mettre au point.

J’ai voulu écourter au maximum les étapes pour gagner un peu de temps, mais pour coder les nouveaux déplacements, ce n’était vraiment pas une bonne idée, j’aurais mieux fait de prendre davantage mon temps. Là où j’ai fait des progrès c’est sur mon énergie, je me rends bien mieux compte quand il faut que je fasse une pause et je suis beaucoup plus attentive à Hermès.

Les petits cafouillages niveau de mes codes, m’ont permis de voir que j’avais certains codes qui pouvaient se ressembler, donc soit il faut que je change de code, soit il faut que j’ajoute un code vocal en plus. Je pense qu’avec le temps Hermès fera la différence, mais pour l’instant, nous ne sommes pas assez avancés dans le travail, donc il faut que j’ajuste.

Pour la suite du challenge, je ne me mettrais plus la pression à ce point, le but étant d’avoir de nouvelles pistes de travail et de commencer à essayer de se fixer un plan de travail sur une durée déterminée. On va y aller tranquille pour les prochains exo, tout en restant assidus et se fixant des objectifs à notre portée (sachant qu’un mois c’est super court quand on bosse qu’en R+ car je ne veux pas le bassiner avec ça x fois par semaines et que je veux qu’il soit calme et décontracté en toute situation – oui ça fait beaucoup du coup, je suis quand même exigeante pour certains trucs ahah).